L'obésité diminue l'éspérance de vie de 7,1 ans chez les femmes et de 5,8 ans chez les hommes.

Etude Framingham 2003

6,9 millions d’adultes sont obèses en France (15% de la population adulte).

 

Enquête Nationale ObEpi 2012

 

L’obésité est une maladie chronique évolutive qui est devenue un enjeu majeur de santé publique, du fait de ses nombreuses complications (diabète, hypertension artérielle, cholestérol, troubles respiratoires, douleurs articulaires, infertilité…) qui entraînent une augmentation de la mortalité.

En 1997, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a défini l’obésité d’un point de vue purement médical comme : « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui représente un risque pour la santé ».

Notre métabolisme est régulé par une « balance énergétique » : avec d’un côté « les apports énergétiques » influencés par les prises alimentaires et de l’autre côté « les dépenses énergétiques » influencées par notre métabolisme de repos, la dépense énergétique liée à notre activité physique quotidienne, et l’effet thermique des aliments. L’obésité provient d’un déséquilibre de cette balance, issue d’une augmentation des apports et une diminution des dépenses. Ce déséquilibre peut être transitoire, mais dans le cas de l’obésité, celui-ci s’installe dans le temps et devient chronique. Outre l’augmentation des apports énergétiques et la diminution de la dépense énergétique, il existe plusieurs facteurs qui influencent la prise de poids (sociaux, hormonaux, psychologiques, génétiques et familiaux).

Le diagnostic de l’obésité passe par le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), méthode qui reste à ce jour le seul moyen simple pour estimer la masse grasse d’un individu. L’IMC correspond au poids (en kg) divisé par le carré de la taille (en mètres). Il faut toutefois rester prudent à l'interprétation de l'IMC : pour un même IMC, la composition corporelle peut en effet varier d’un individu à l’autre. Ainsi, une femme enceinte ou un sportif de haut niveau auront un IMC élevé sans pour autant présenter d’excès de masse grasse!

Un autre critère est également pris en compte pour estimer si un patient est atteint d’obésité : le tour de taille. L’excès de masse grasse localisé autour du ventre est en effet associé à un risque accru de diabète et de maladies cardiovasculaires, indépendamment de l’IMC. Lorsque le tour de taille est supérieur à 100 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme (en dehors de la grossesse), on parle d’obésité abdominale.

 

La chirurgie associée à une prise en charge multidisciplinaire, nutritionnelle et psychologique, ainsi qu'à une activité physique régulière sont le seul traitement efficace pour perdre du poids de manière durable.

Les critères pour être éligible à la chirurgie bariatrique fixés par la Haute Autorité de Santé sont les suivants :

  1. IMC supérieur à 40 ou

  2. IMC supérieur à 35 s’il existe des maladies induites par l’obésité (comorbidités).

Un bon suivi nutritionnel et une volonté de le maintenir au long cours sont aussi indispensables pour qu'une intervention puisse être réalisée.

Calculez votre IMC

Dr Nicola CORIGLIANO

8 Bis, rue Margueritte

75017 Paris

Tél. : 07 60 73 81 27

Copyright © 2023

Dr. Nicola CORIGLIANO